Du changement l’AFGSU

L’ Arrêté du 1er juillet 2019 modifiant celui du 30 décembre 2014 est disponible en téléchargement sous cet article. Si vous n’en avez pas entendu parlé ce texte régit notre activité de formateur AFGSU. Alors quelles changements pour nous ?

Pas moins de deux heures m’ont été nécessaires pour lister les grandes modifications par rapport au décret du 30 décembre 2014. Il faut donc s’attendre cette fois ci à beaucoup de nouveau et une constante insister d’avantage sur la participation des apprenants à la réponse à une urgence collective ou à une situation sanitaire exceptionnelle. Voyons ensemble :

AFGSU niveau 1 :

– Elle est élargit aux personnels non diplômés des maisons et centres de santé

– Elle  intègre désormais l’ensemble des éléments des référentiels du PSC1 en les contextualisant aux structures sanitaires

– La durée de formation passe de 12h00 à 14h00. Elle comprend 3 modules (6h00 pour les urgences vitales, 4h30 pour les urgences relatives et 3h30 pour les urgences collectives et aux situations sanitaires exceptionnelles)

– Sa délivrance est subordonnée à la validation de chacun des modules, fondée sur la présence tout au long de la formation et la « vérification de l’acquisition par le stagiaire des connaissances, des gestes et des comportements adaptés à une situation d’urgence ».

– Sa réactualisation est désormais de 7h00

AFGSU niveau 2 :

– Elle est élargit aux formations initiales et aux titulaires du diplôme : d’aide médico-psychologique, d’accompagnement éducatif et social, du diplôme d’assistants de régulation médicale, aux assistants médicaux, aux préleveurs sanguins en vue d’examens de biologie médicales et aux auxiliaires ambulanciers.

– Elle  intègre désormais l’ensemble des éléments des référentiels du PSC1 en les contextualisant aux structures sanitaires

– Il apparaît dans les objectifs le guidage à distance pour la réalisation des gestes d’urgence.

– La durée de formation est toujours de 21h00. Elle comprend 3 modules (10h30 pour les urgences vitales, 7h00 pour les urgences relatives et 3h30 pour les urgences collectives et aux situations sanitaires exceptionnelles)

– Sa délivrance est subordonnée à la validation de chacun des modules, fondée sur la présence tout au long de la formation et la « vérification de l’acquisition par le stagiaire des connaissances, des gestes et des comportements adaptés à une situation d’urgence ».

– Le contenu de la réactualisation comprend : 3h30 pour actualiser les connaissances relatives aux urgences vitales gestes et soins d’urgence, organisée en ateliers pratiques. Et 3h30 pour actualiser les connaissances en lien avec l’actualité scientifique notamment dans le domaine de la médecine d’urgence ou de l’actualité sanitaire, des urgences collectives et des situations sanitaires exceptionnelles.

AFGSU spécialisée en situation sanitaire exceptionnelle :

– Elle est élargit aux personnels ayant vocation à intervenir en cas d’urgences collectives et de situation sanitaire exceptionnelle dans le cadre du dispositif ORSAN.

– Plus impactée par le texte cette AFGSU comporte désormais 9 modules et une réactualisation annuelle.

Pour conclure,

Avec l’objectif de sensibiliser 80% des citoyens aux gestes qui sauvent d’ici 10 ans et la probabilité « omniprésente » de participer à des situations avec de nombreuses victimes le législateur à souhaiter adapter d’avantage ses formations. Afin de respecter cette volonté nous travaillons à modifier nos contenus et nos outils afin de répondre dés la rentrée aux nouvelles obligations.

Laisser un commentaire