Menu Fermer


PROPOSITION DE LOI : CITOYEN SAUVETEUR

Alors même que dans 80% des cas il survient en présence d’un proche, l’arrêt cardiaque inopiné appelé mort subite de l’adulte est responsable de 46 000 décès par an en France. Aujourd’hui trop rarement les témoins pratiquent les bons gestes avant l’arrivé des secours, le taux de survie est donc très faible inférieur à 5% contre 20 à 40% dans d’autres pays européens.

Le gouvernement parallèlement à l’objectif ambitieux de sensibilisé 80% des Français aux gestes qui sauvent d’ici 10 ans, souhaite instaurer un statut de « citoyen sauveteur » qui vise à protéger les témoins portant secours à une personne en situation d’arrêt cardiaque.

Cette proposition de loi du « bon samaritain » adoptée par l’Assemblée nationale le 19 février dernier sera examinée prochainement par le Sénat afin d’exonérer de responsabilités civiles ou pénales ceux qui interviendront en cas d’arrêt cardiaque.

Télécharger le projet de loi